AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les belles histoires de l'oncle Pythéas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
abigor
Général en retraite


Nombre de messages : 642
Age : 33
Localisation : Païs de festayres et de féria!!!
Humeur : alcoolique
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Mer 30 Sep - 8:09

BON ANNIVERSAIRE PYTHEAS






,le mien arrive bientot Wink

_________________

Adonis۞VAL۞[33;35];pierre...Bebal۞VAL۞ [32;26];vin...Caym۞VAL۞ [23;25];pierre... Deumus۞VAL۞ [34;27];pierre...Eurynome۞VAL۞ [32;26];vin...Forcas۞VAL۞[32;26];vin...Gusoyn۞VAL۞ [33;35];pierre...Haagenti۞VAL۞[33;35];pierre...Incubes۞VAL۞ [32;15];cristal .....Paymon۞VAL۞[33;35];pierre....Sabnac۞VAL۞[34,27];pierre.... Zagam۞VAL۞[32;15];cristal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chris19



Nombre de messages : 845
Age : 71
Localisation : 03 Allier
Humeur : Au beau fixe !!!
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Mer 30 Sep - 20:38

Joyeux anniversaire Phytéas, et merci pour tes textes qu'on a toujours plaisir à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perce le vent



Nombre de messages : 244
Age : 51
Localisation : Bourg en Bresse
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Jeu 1 Oct - 8:37

Bon Anniversaire avec un peu de retard cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaorca



Nombre de messages : 160
Age : 29
Localisation : Nord de la France
Humeur : Toujours joyeuse
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Jeu 1 Oct - 14:34

Bonne anniversaire Pythéas !

Ola!

_________________
塵も積もれば山となる
chiri mo tsumoreba yama to naru
(poussières entassées font montagnes)

Les grandes choses se font petit à petit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pythéas
Sinistre de l'intérieur


Nombre de messages : 4728
Age : 60
Localisation : Naoned - Ouest - France
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Dim 15 Nov - 0:18

HEUREUX QUI COMME ULYSSE …

Les tambours d'alarme ont joyeusement résonné à l’entrée du navire nommé Thalassa. Et c’est une foule nombreuse qui accueille les arrivants sur les berges du Lacydon. En effet, ce n’est pas tous les jours que Pernoudopoulos vient jetter l’ancre dans ce qui deviendra le Vieux Port.
Ce soir, c’est un enfant du pays qui est à l’honneur : Geórgios vient avec son équipe nous présenter les voyages extraordinaires d’un navigateur presque inconnu. Pourtant l’assemblée semble peu pressée d’entendre ce que l’homme aux milles agoras vient raconter ce soir. Mais peu à peu les discussions s’essouflent, les rires et les interpellations se font plus rares et c’est dans un silence enfin venu que le narrateur commence son récit.

Astronome au temps d’Aristote et d’Alexandre le Grand, il y a environ 2300-2350 ans, un marseillais mena la première véritable expédition scientifique connue. Parti de Massalia vers 330 avant J.C., il a exploré le Nord-Ouest de l’Europe, et fut certainement le premier méditérranéen à visiter l’actuelle Grande-Bretagne. Il est aussi le premier venant du monde grec à avoir rapporté de ses voyages des récits sur l’observation du soleil de minuit et sur la banquise. Enfin, il a visité la Mer Baltique et en a ramené de l’ambre, considéré en Méditerrannée comme une matière aussi précieuse que l’or.

Mais qui est cet homme, qui s’intéresse à la géographie, aux étoiles et aux calculs, et qu'est ce qui le pousse à effectuer un tel périple ? A vrai dire, on sait peu de chose de lui. Il a pourtant consigné le récit de ses voyages dans un livre, ‘‘De l'Océan’’ (Περί του Ωκεανού) qui malheureusement ne nous est pas parvenu. On suppose que cet ouvrage a disparu lors de l’un des incendies de la bibliothèque d’Alexandrie, et seules quelques bribes du texte nous sont parvenues, transmises par les auteurs antiques. Mais ce qu’il a écrit a paru tellement invraissemblable que c’est plus pour le dénigrer que Strabon en cite les souvenirs.
L’histoire qui suit reprend un certain nombre d’hypothèses basées sur ce que l’on pense savoir des massaliotes de l’époque, mais cela reste une histoire…

Nous voici donc il y a 23 siècles, sur la plage du Lacydon. On a mis à l’eau, dans la calanque qui borde la cité, les bateaux qui font partie de l’expédition. Combien ? Premier mystère.
Les prêtres sont venus accomplir les sacrifices rituels en l’honneur d’Artémise, la déesse tutélaire de la ville.
Compte tenu de la distance à parcourir, on peut raisonnablement penser que le départ a lieu à la belle saison : les pluies du printemps ne viendront plus contrecarrer la navigation, toujours en vue des côtes. N’oublions pas que la boussole ne fut utilisée que plus d’un millénaire plus tard. Chaque soir, les marins venaient au plus près de la côte, à la recherche d’un mouillage sûr pour la nuit. Quelques capitaines téméraires pouvaient couper au plus court et s’éloignes des côtes jusqu’à les perdre de vue, mais c’était sur des trajets connus et utilisés depuis longtemps.

Les commanditaires de l’expédition sont aussi présents et conversent une dernière fois avec le chef de l’expédition.
Les commanditaires ? En effet, un tel voyage représente un investissement important, et un homme ne peut l'assumer seul. Ce Massaliote, réputé en son temps pour ses connaissances en astronomie, avait été choisi par les autorités de sa ville pour guider une expédition chargée de découvrir de nouvelles voies de commerce pour l’étain et l’ambre, marchandises précieuses, particulièrement recherchées par les cités méditerranéennes. Et brûlant du désir de vérifier ses calculs astronomiques dans les régions boréales, il aurait utilisé les formidables moyens mis à sa disposition pour doubler sa mission commerciale d’une étude scientifique.
Pourquoi choisir une nouvelle voie de commerce ? Parce qu’à cette période, ‘‘nos ancêtres les gaulois’’ sont assez agités, et le chemin habituel n’est plus assuré. La route de l’étain, en effet, passe par le Rhône puis la Saône. De là, elle rejoint la Loire et son embouchure, avant de traverser la Manche jusqu’aux îles britanniques. C’est la proximité du Rhône qui a amené les Phocéens sur les rives du Lacydon.

Une pause pour la réclame ...
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agenda.lyc-coliniere-44.ac-nantes.fr:8080
Pythéas
Sinistre de l'intérieur


Nombre de messages : 4728
Age : 60
Localisation : Naoned - Ouest - France
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Sam 26 Juin - 5:55

LA HUITIEME MERVEILLE.

Cela ne pouvait plus durer. A sept contre neuf, il devenait de plus en plus difficile de maintenir l’écart avec le vizir. Et honte suprême, ses cités avaient même pris le pas sur l’empire massaliote ! Quelques jours seulement, mais la cela avait suffit pour que l’assemblée décide de franchir le pas.
Depuis maintenant plusieurs semaines, les ouvriers s’activaient dans chacune des sept villes de l’empire massaliote.
Tous les jours, de lourds gaulos déchargent leurs cargaisons, constituées de matériaux de construction bien sûr, mais aussi du vin pour étancher la soif des nombreux ouvriers. Cristal pour les ouvertures et soufre viennent en plus encombrer les berges où se sont échoués les transports.
Pendant ce temps, une intense activité de pillage avait provoqué de nombreux va et viens dans les eaux ikariennes. Et chaque soir, lorsque les portes de la métropole sont fermées, les timouques lisaient et commentaient les rapports provenant de chaque cité de l’empire. Que favoriser demain ?
Les échanges avec tel ou tel membre de la grande alliance Valoris ? (Ahhh, le petit vin d’Agathé si apprécié d’un certain Paradisio …)
Le transport du marbre vers un chantier particulier ?
Ou bien l’envoi d’une flotte importante de pentécontores pour rendre une visite ‘amicale’ à quelque cité endormie dont on ramènera le contenu des entrepôts ?
Et dès le lever du jour, les ports résonnaient de l’animation liée au départ d’une flotte de navires, tandis que, tout au long de la journée, les tambours d’alarme annonçaient leur retour.

C’est ainsi qu’à six reprises, l’Artémise a quitté les rives du Lacydon en compagnie d’une nombreuse suite d’apparat pour aller saluer officiellement la fin des travaux dans chacune des villes. A chaque fois, la même cérémonie, les mêmes libations et sacrifices aux dieux de l’Olympe pour amener la prospérité, les mêmes fêtes pour célébrer la fin du chantier et le départ des artisans vers leurs prochaines œuvres.
Et à chaque fois, la foule qui s’amasse sur les plages sait que le dernier coup de marteau du dernier chantier sonnera l’heure d’un événement très important pour l’empire.
A chaque fois aussi, la casaque blanc et bleue a porté haut les couleurs des phocéens dans le tiercé…

Aujourd’hui, dans le port du Lacydon, les grandes pentécontores comme les légères trières encadrent la flotte de gaulos aux coques rebondies, dont l’amoncellement de marchandises le dispute aux décorations en couleur et variété.
L’assemblée des timouqes est là, en compagnie des prêtres, pour les cérémonies religieuses. Plusieurs taureaux venus de la Camargue sont de la fête, leurs cornes ornées de fleurs en l’honneur des dieux auxquels ils seront sacrifiés : il faut attirer leur bienveillance sur l’entreprise à venir, et la foule qui s’écoule dans les ruelles est pleine de ferveur.

Il y a peu l’Artémise est revenu de la dernière cérémonie d’inauguration et chaque habitant de l’empire massaliote l’a compris : l’heure est enfin arrivée. Même Yann l’a vu venir et il a déjà empli ses caves en prévision des festivités à venir. En plus de son contingent de jeunes gens prêts à tenter l’aventure, avec armes et bagages, chaque cité a envoyé une importante délégation et la métropole résonne depuis de chants et de rires.
Dès que la dernière et septième résidence du gouverneur a été améliorée (accompagnée d’une belle double place dans le tiercé), la mise en chantier de la huitième ville a été programmée. Et aujourd’hui c’est le grand jour ! La flotte qui va appareiller ira fonder une ville de production de marbre. Le choix s’est porté pour une fois, sur un site à l’intérieur des terres. Rassurez-vous, ce sont des marins, et c’est au bord du grand fleuve que cette cité verra le jour.
Son nom ? Théline.
Et ce sera la huitième merveille de mon empire !

Mais qu'est devenue Théline de nos jours? Google viendra-t-il au secours de maître Capello?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agenda.lyc-coliniere-44.ac-nantes.fr:8080
Johanna
Vénérée fondatrice


Nombre de messages : 2467
Age : 40
Humeur : La vie en rose
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Sam 26 Juin - 6:29

Serait-ce en Arles que les fondations ont été creusées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Reine magicienne


Nombre de messages : 1901
Age : 106
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Sam 26 Juin - 7:29

Bien vu Johanna !

Google est aussi mon ami !

Theline, cité antique :

Lieu d’habitat celte, puis ville phénicienne au 7e siècle av. J.-C., Arles s’appelle d’abord Theline. De nombreuses poteries datant de cette époque ont été retrouvées sur le site, semblent indiquer que Theline était un poste stratégique du trafic fluvial entre Massalia (Marseille) et la Gaule du Nord. Puis, au 4e siècle av. J.-C., Theline devient Arelate ou "ville proche des marécages".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pythéas
Sinistre de l'intérieur


Nombre de messages : 4728
Age : 60
Localisation : Naoned - Ouest - France
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Sam 26 Juin - 7:38

Exactement.

En fait, il semblerait que le comptoir massaliote se soit établi sur l'autre rive, Arelates ayant été construite par les romains après la prise de Massalia, qui avait eu le malheur de vouloir rester neutre dans la lutte entre César et Pompée.
La ville romaine avait pour but de concurrencer le port du Lacydon, une importante garnison militaire assurant la sécurité de la navigation sur le Rhône.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agenda.lyc-coliniere-44.ac-nantes.fr:8080
Johanna
Vénérée fondatrice


Nombre de messages : 2467
Age : 40
Humeur : La vie en rose
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Dim 27 Juin - 7:24

Cela faisait longtemps que tu n'avais pas ravi nos yeux avec de si jolis textes, Pythéas ! C'est toujours un plaisir renouvelé que de lire des belles histoires. Quelle imagination ! Quelle plume !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pythéas
Sinistre de l'intérieur


Nombre de messages : 4728
Age : 60
Localisation : Naoned - Ouest - France
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Dim 27 Juin - 9:00

Arrête, tu vas me faire rougir

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agenda.lyc-coliniere-44.ac-nantes.fr:8080
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les belles histoires de l'oncle Pythéas   Aujourd'hui à 21:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Les belles histoires de l'oncle Pythéas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les belles histoires du baron Guilhem
» FPPPGC - VOTE - Les 5 plus belles villes
» Elles sont belles mes haies, elles sont belles ...
» Créer des belles créature très rapidement...
» les plus belles armures artilleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Valoris :: BIENVENUE !!! :: Taverne-
Sauter vers: